Réunions de concertation pluriprofessionnelle

Animer une RCP

La préparation

Le premier point est de recueillir les cas à propos desquels les professionnels ont besoin d’échanger. Pour cela, il faut interroger les professionnels car ils ne penseront pas toujours spontanément à présenter un cas. Il est nécessaire, de plus, de leur demander s’ils ont obtenu l’accord du patient pour exposer ce dossier. Dans le cas contraire, il est préférable de ne parler qu’en patient anonyme.

La convocation

L’invitation aux RCP doit être adressée :

  • Aux professionnels du projet de santé de la MSP
  • Aux professionnels de santé du ou des patients dont la RCP va traiter le dossier, s’ils ne sont ni dans le projet de santé ni dans la MSP
  • Le ou les travailleurs sociaux concernés par le ou les patients

Ne pas hésiter à rappeler l’heure de la RCP aux professionnels 48 h avant. Et de demander aux secrétaires d’inscrire la réunion dans les agendas électroniques des professionnels.

Cette convocation peut prendre cette forme :

 Prochaine réunion de concertation pluriprofessionnelle ce mardi 22 avril 2020 à 13 h 30.

Dossiers à examiner : 

Heure Patient Accord patient Thème Demandeur
13 h 30 C. B. Non demandé Maintien à domicile Nadège
13 h 45 DUPONT Marc Oui Traitement IRC Ronan
14 h 00 DURAND Pete Oui Traitement DNID Ronan
14 h 15 EMGE Denis Oui Handicap et oralité Marie
14 h 30 MIGUEL Jose Oui Soins palliatifs Laurie

Vous pouvez assister à toute la réunion pour apporter votre avis sur les dossiers, même s’ils ne vous concernent pas directement. Votre aide pour résoudre les problèmes sera appréciée. Si vous êtes peu disponible, vous pouvez n’assister qu’à la présentation du dossier qui vous concerne.

 

Organisation de la RCP

Le meilleur horaire est de 13 h 30 à 14 h 30, car c’est l’heure où les IDE sont disponibles. Le lieu est bien entendu en salle de réunion de la MSP. Contrôler sa disponibilité. Prévoir les cafés ou les boissons s’il fait chaud…

L’animation de la RCP

1 – Introduction

Se présenter comme animateur, et dire que vous serez le garant du respect de l’horaire pour que chacun puisse reprendre son travail à temps. Rappeler l’ordre du jour.

2 – L’exposé du problème

Il est classique de donner 2 à 3 minutes au « demandeur » pour exposer le problème qu’il rencontre. Si un autre professionnel de santé est concerné par le suivi, lui donner la parole pour savoir s’il a quelque chose à ajouter.

3 – La demande au groupe

Puis questionner : « Quelle demande d’aide fais-tu au groupe ? » ou « Quelle est la question posée au groupe ? »

4 – Les questions d’éclaircissements du groupe

Puis lancer les questions du groupe d’abord d’éclaircissement. C’est-à-dire des questions pour permettre d’approfondir quelques points non apportés par le demandeur.

5 – Idées et suggestions du groupe

Donner la parole à ceux qui ont des pistes ou des idées pour aider

6 – Demande au demandeur

Pour conclure sur le cas, il est demandé au demandeur s’il est satisfait de l’aide du groupe et si de nouvelles pistes se présentent à lui.

 

Le relevé des RCP

Une réunion de RCP doit donner lieu à deux relevés :

  • Le relevé des conclusions dans le dossier patient, avec un indicateur CISP ou CIM10 permettant de recenser en fin d’année le nombre de dossiers traités. Certains logiciels ont une fiche spécifique RCP ou « réunion » permettant cette recherche facilement.
  • Le relevé des personnes présentes pour le suivi des participations, si l’équipe a décidé d’indemniser le temps de réunion (cf. fiche tableur « Tableau d’indemnisation RCP »)

Le suivi des RCP

Il est judicieux de réinscrire les patients dans un délai de 3 mois pour que l’équipe puisse savoir si le fait d’avoir traiter le dossier en RCP a conduit à une amélioration du suivi du patient.

Enfin, si l’équipe n’est pas à l’aise avec le meteur de recherche, il est alors utile de suivre sur un tableur les dossiers traités. Cela permet de remplir plus rapidement le dossier ACI en fin d’année. Exemple sur Excel.

Illustration