Protocoles pluriprofessionnels

A propos des protocoles

Un contexte professionnel

Avec la multiplication des maisons de santé, de plus en plus de professionnels de santé travaillant en équipe se posent des questions quant à la prise en charge coordonnée des patients. Les patients d’un secteur géographique donné accèdent aux soins le plus souvent par leur médecin généraliste ou par le pharmacien, ou parfois directement par l’infirmière ou le kinésithérapeute, voire par d’autres professionnels.

 

Une nécessité

Que dire et que faire sans être en opposition avec ce qui se fait chez les autres professionnels ? Comment fournir une réponse fiable et coordonnée dans l’équipe de soins de proximité ? Comment se répartir les phases du « parcours » du patient d’un des professionnel à l’autre ? Pour répondre à ces questions, il est logique que les professionnels se coordonnent grâce à des protocoles pluriprofessionnels.

 

Le constat à ce jour

Des protocoles de prise en charge des pathologies existent, mais ils sont le plus souvent monodisciplinaires et ne répondent donc pas à un travail en équipe. Que ce soit du côté des réseaux, ou des sociétés savantes en médecine générale, des réponses partielles existent mais ne sont pas suffisantes. Ceux qui existent du côté de l’HAS sont exhaustifs, fort instructifs, mais guère utilisables en l’état par une équipe de soins primaires.

 

Opportunité actuelle

Le développement des MSP d’une part, le développement des nouveaux modes de rémunération d’autre part, ont favorisé le développement de protocoles pluriprofessionnels. Les nouveaux modes de rémunération représentent une reconnaissance de l’importance de la coordination des équipes de soins en soins de proximité. Des équipes se réunissent régulièrement pour partager sur les soins délivrés, mais aussi pour développer de nouvelles coordinations, voire coopérations autour de thématiques précises.

Des protocoles nationaux sont maintenant proposés dans une cadre réglementaire. Pour plus d’information sur ces protocoles nationaux, se reporter à la page sur le sujet dans le chapitre « Pratiques innovantes ».

 

Image

Quand un patient hypertendu fait prendre sa TA à la pharmacie ou par l’infirmière, et qu’elle est élevée, il doit entendre les mêmes messages. Les conseils du professionnel sur la suite à donner doivent être coordonnés avec le médecin traitant du patient.

Lorsqu’un enfant vient à la MSP pour être vacciné, qu’il arrive par la pharmacie, l’infirmière, le centre de PMI ou le médecin traitant, il doit avoir la même réponse sur le calendrier de vaccinations.

 

Critères des protocoles attendus

Pour que les équipes de professionnels puissent s’approprier un protocole, il est judicieux qu’il respecte quelques critères :

  • Titre et objectifs définis
  • Description du rôle de chacun des professionnels
  • Description du lien entre les professionnels
  • Simplicité de mise en œuvre
  • En deux pages A4 maximum
  • Intégrer la liste de documents éventuellement remis aux patients
  • Intégrer la liste des sources documentaires

 

L’objectif est de savoir qui fait quoi, quand et comment face à une situation répétée.

Vous trouverez dans ces pages une formule simplifiée de création d’un protocole pluriprofessionnel, et une note d’accompagnement pour animer une réunion de création de ce type de protocole. Vous trouverez aussi des exemples de protocoles, base de discussion avec votre équipe, pour bénéficier des points relatifs de l’ACI.

Illustration