Gérer les conflits dans une équipe

Méthodes simples de résolution de conflit

Il existe des tas de méthodes de résolution de conflits et beaucoup d’articles ou d’ouvrages traitent de ce sujet récurent. Nous proposons ici quelques méthodes simples.

 

La prévalence du leadership

En cas de conflit entre deux professionnels de la MSP, le leader peut tenter d’assurer sa responsabilité de leader en définissant une méthode de résolution en groupe. Il s’assurera de la bonne présentation des deux options lors d’une assemblée générale pour lancer une discussion et émettre un choix. Il prendra soin d’éviter la diffusion des deux options qui créeraient deux groupes opposés. Et il s’assurera en cas de choix en faveur d’une option présentée plutôt qu’une option médiane, d’une acceptation du tenant de l’option refusée.

 

Dissocier les acteurs

Réduire le conflit peut passer par dissocier les porteurs d’options qui semblaient opposées. En créant des « unités » différentes où chacun pourra exprimer ses idées et ses compétences sans rencontrer l’autre porteur du conflit. Il faudra cependant être vigilant sur la coordination des actions dissociées.

 

Nommer un « intermédiaire »

L’intermédiaire est une personne (la coordinatrice ?) qui permet les échanges d’information entre les deux protagonistes du conflit. Elle évite les rencontres, et s’il y a des moments communs, elle assiste à ces réunions en assurant un rôle de traduction, de tampon, voire de médiation. Ce rôle nécessite une neutralité bienveillante, et la capacité de rappeler les protagonistes à leurs responsabilités vis-à-vis de la MSP et des équipes.

 

Relancer la collaboration entre les protagonistes

Réunir les protagonistes et trouver le niveau de partage minimal (niveau selon Maslow). Une fois montré qu’il y a partage sur certains points éclaircir la mésentente pour sortir des émotions. Dans le gendre de l’anecdote bien classique :

  • Etes-vous d’accord sur le point n°1 ?
  • Non
  • Etes-vous d’accord sur le point n°2 ?
  • Non
  • Etes-vous d’accord pour dire que nous ne sommes d’accord sur aucun point ?
  • Oui
  • Nous sommes donc d’accord sur ce point.

Une fois les désaccords précisés, ramener à la responsabilité vis-à-vis de la MSP pour trouver les éléments minimalistes d’une collaboration. Puis laisser faire le temps.

 

Faire venir un médiateur

L’intervention d’un médiateur dans les conflits de grande intensité apporte certainement une plus-value. Un intervenant extérieur à l’équipe saura manifester une neutralité sur le conflit.

Illustration